Letter to the editor 3, August 18, 2016

Chère Rédactrice,

Depuis des années, la population fait face à des réductions de services postaux et à des hausses de tarifs. Il est temps d’emprunter une autre avenue.

Contrairement à ce qu’on croit, Postes Canada est rentable. Ces 20 dernières années, la grande majorité de ses exercices financiers se sont traduits par des profits.

Des dizaines de pays possèdent une banque postale rentable dont les services sont très prisés. Parmi ces pays, on compte la Nouvelle-Zélande, la France et l’Italie. Il n’y a aucune raison qui empêche le Canada de se doter d’une banque postale. L’an dernier, les grandes banques canadiennes ont réalisé des profits de 35 milliards $. De tels profits ne les ont toutefois pas empêchées de supprimer des emplois et de hausser les frais des services courants.

Le Canada doit en faire beaucoup plus pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre les seuils qu’il s’est engagé à respecter dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui s’est tenue à Paris en 2015. Panneaux solaires sur les bureaux de poste, véhicules de livraison électriques et bornes de recharge pour véhicules électriques, voilà quelques exemples d’initiatives que le service postal public peut mettre de l’avant.

Norman Molhant Très-Saint-Rédempteur

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Instagram Social Icon
Archives
Sections
Current Issue
ylj-2018-transparent.png

Sports

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • 2016_instagram_logo

             © 2020 The Journal.